Faire un Don

L’association change de nom et devient LARBRENVIES

Thérapies brèves

Les thérapies brèves

La thérapie brève est une forme de psychothérapie limitée dans le temps, souvent une dizaine de séances, qui est née aux Etats-Unis après la Seconde Guerre mondiale.

Le thérapeute envisage le facteur temps sous un angle qui l’amène à aborder la structure des entretiens différemment que lors d’un travail psychique de longue haleine. Notamment :

• Sans être dans un soucis obsessionnel de rentabilité-compétitivité, le thérapeute tente de limiter l’intervention dans le temps à ce qui est nécessaire;
• Le thérapeute tente de cibler et définir correctement les problèmes rencontrés;
• Le thérapeute va très fort vers la définition des solutions et les moyens de les obtenir;
• Il y a une démarche d’efficacité;
• Sans les négliger pour autant, le thérapeute limite prudemment la recherche des causes pour cibler beaucoup plus les conséquences;
• Le thérapeute pense qu’en changeant nos comportements, on arrive à faire évoluer notre rapport au monde (plutôt que le contraire);
• Le thérapeute est interactif, structuré, collaboratif tout en restant très neutre!;

Les thérapies cognitivo-comportementales sont l’illustration la plus emblématique des thérapies brèves.

Recourir à l’Hypnose

Les personnes souffrant de TCA et plus particulièrement d’anorexie essayent parfois de jouer sur le contrôle de leur corps.

Pour l’anorexie, le symptôme fait référence à une perte d’appétit mais dans le trouble psychopathologique, il n’y a pas de perte de l’appétit mais une lutte incessante afin de contrôler la faim.

Dans certains cas, l’anorexie prend la forme d’un compromis que trouve l’anorexique pour faire face à une difficulté qu’il ne peut pas résoudre (chagrin d’amour, séparation des parents, deuil, conflits…) Elle s’accompagne souvent d’une faible estime de soi et d’un désir de dépassement de soi voire de transcendance.

Dans d’autres cas, l’anorexie peut être le résultat d’un simple régime alors que l’obsession de maigrir devient insupportable. Les conséquences de l’anorexie sont (entre autres) : la dépression, l’isolement social, les obsessions alimentaires, les carences… Elle peut devenir chronique et conduire à une mauvaise nutrition, allant jusqu’à la malnutrition.

On pourra proposer au patient un protocole de travail avec des suggestions visant les symptômes. Les suggestions visent à corriger l’image corporelle.

La boulimie est souvent présente chez une personne qui veut résoudre un problème intérieur par des moyens extérieurs ; en cas d’angoisses, de stress ou de dépression, elle se jette sur les aliments pour se sentir mieux mais prise de remords, elle va par la suite avoir des comportement compensatoires (sport, vomissement, restriction…)

Pour soigner la boulimie, l’hypnose va inverser le processus : aider la boulimique à cherche la solution à ses problèmes en elle et non ailleurs.

On pourra :

  • empêcher les crises en mettant en place des interrupteurs spécifiques (mots ou gestes)
  • changer la vision de la nourriture et l’habitude alimentaire (indifférence, aversion, dégoût…)
  • changer la vision du corps
  • déterminer l’origine du problème
  • renforcer la sensation de satiété

Recourir à la PNL

La Programmation Neuro-Linguistique (PNL) est un ensemble de techniques de communication et de transformation de soi qui s’intéresse à nos réactions plutôt qu’aux origines de nos comportements. Elle privilégie le comment au pourquoi, propose une grille d’observation pour améliorer la perception que nous avons de nous-mêmes et des autres. Elle permet également de se fixer des objectifs et de les réaliser. C’est une boîte à outils, dont la clé réside dans le langage et l’utilisation que chacun de nous fait de ses cinq sens et de son corps. Son but : permettre de programmer et reproduire ses propres modèles de réussite.

La PNL d’affronter certains problèmes de santé ou de somatisation, les troubles d’une crise d’identité ou encore de se sentir plus à l’aise en société. Ses outils peuvent être utilisés seuls, mais ils sont souvent intégrés dans un processus global choisi par le thérapeute. Elle ne doit pas être utilisée dans les cas de troubles graves de la personnalité qui relèvent de la psychiatrie.

La PNL, souvent associée à l’hypnose, a  des techniques appropriées pour solutionner ces troubles du comportement alimentaire, avec un important taux de réussite, et  parfois même rapidement …

Le Coaching

Le Coaching est intéressant pour accompagner le changement chez une personne souffrant de TCA. Différents types de coaching (sportif, sur une problématique particulière…) peuvent être proposés : vous pouvez consulter le sous-menu Bien être et Développement Personnel pour en savoir plus…

Attention : A la différence d’une thérapie, le coaching ne répond pas à une souffrance psychologique mais au besoin de comprendre, d’appréhender une situation nouvelle et de rétablir un équilibre.