Faire un Don

L’association change de nom et devient LARBRENVIES

Chiffres clés et informations à retenir

Généralités :

Les Troubles du Comportement Alimentaire (TCA) touchent le plus souvent les femmes dans 95% des cas et dans 90 % des cas, ce sont des femmes de 15 à 25 ans. Ces troubles touchent tous les milieux sans distinction.

En Ile-de-France, on dénombre 180 000 cas d’anorexie mentale chez les femmes et 19 000 cas chez les hommes, tandis que les formes intermédiaires affectent 600 000 personnes, selon les chiffres rendus publics par le réseau TCA d’Ile-de-France, à l’occasion de sa création.

Les chiffres montrent que les TCA sont un fléau :

  • 15000 décès par an des suites d’une anorexie ou d’une boulimie (chiffre en augmentation constante)
  • Première cause de mortalité psychiatrique et seconde cause de décès chez les jeunes (pour la France)

Les TCA entraînent des complications et séquelles psychopathologiques et somatiques graves. Ces maladies compromettent l’insertion socio-professionnelle des jeunes patients.

Le début est entre 15 et 25 ans. La fréquence de la maladie augmente : 1 à 1,5 % des femmes de cet âge. On en distingue 2 types :

  • l’anorexie restrictive, où la malade maigrit par le jeûne qu’elle s’impose ;
    l’anorexie-boulimie, où les crises de boulimie terminées par des vomissements spontanés ou provoqués viennent entrecouper la restriction alimentaire.

La restriction alimentaire conduit à un état de dénutrition parfois sévère qui peut entraîner le décès (10 à 15 % des malades après 15 ans d’évolution).

Une maladie…5 phases :

Il y’a cinq phases incontournables dans les TCA :

  1. Prendre conscience
  2. Décider d’agir
  3. Acter sa décision
  4. Se donner les moyens du combat (travail, méthode)
  5. Persévérer

Les facteurs de risque :

Ils sont maintenant très bien identifiés :

  • Le risque par exemple de souffrir de boulimie est multiplié par 3 s’il y a des cas d’anorexie mentale dans la famille
  • Une tendance dépressive familiale (au moins deux membres touchés)
  • Une anxiété, quelle qu’en soit la forme (anxiété généralisée, phobie, TOC)

La guérison :

Anorexie mentale : 50 % des malades guérissent sans séquelle alimentaire, ni comportementale, ni nutritionnelle, ni hormonale (règles, fécondité). Le retour à un IMC normal permet le retour des cycles menstruels et la récupération, partielle voire totale, de l’ostéoporose.

Boulimie : 50 % des malades guérissent également, c’est à dire sans séquelle sur le comportement alimentaire : alimentation normale, plus de crise, plus de vomissements.

Ceci a été montré par plusieurs équipes et obtenu grâce à un traitement moderne, quoique maintenant classique : prises en charge nutritionnelle, comportementale et psychanalytique couplées.